arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
“Vides” et “communs”<br>Pour un possible retour sur terre
 / 
Prix régulier
10,00 €

“Vides” et “communs”
Pour un possible retour sur terre

Prix unitaire par

Collection “Talks”
Talks #3

Dans le paysage fragmenté des territoires contemporains péri-urbanisés, la place faite aux “vides” nous semble à reconsidérer. Entendu comme une substance — non comme une absence —, l’espace vide est une matière sans cesse changeante à révéler et à replacer au cœur de la pensée urbanistique et paysagère. Dépassant les dichotomies clivantes (public-privé, ouvert-fermé, central-périphérique), le vide est d’abord une idée à partir de laquelle de nouvelles interactions peuvent se tisser pour construire les conditions d’une alter-urbanité. Dans le cadre de cette journée d’étude, nous discutons de la capacité du vide (dans ses multiples acceptions et temporalités) à repenser la notion de “commun”. Par les regards croisés de praticiens et de chercheurs de différentes disciplines (architecte-urbaniste, paysagiste, historien…), nous interrogeons les possibilités d’une transition écologique et sociétale des territoires, par une conception, des pratiques et des outils renouvelés.

Dans sa conférence inaugurale, Bertrand Folléa (paysagiste) nous invite à repenser le projet territorial par le paysage — notre bien commun —, à partir des lisières.
     Géraldine Texier-Rideau (architecte et historienne) et David Robin (architecte et urbaniste) interrogent les vides aux marges métropolitaines et leur capacité à faire territoire public.
     Paul Landauer (architecte et historien) retrace le destin des espaces libres des Grands Ensembles, de leur genèse à leur possible reconversion.
     Agnès Lapassat (architecte paysagiste) nous éclaire sur la disparition des communs comme héritage rural et sa résurgence en milieu urbain en tant qu’espaces de partage.
     Julia Vallvé (médiatrice urbaine et culturelle) nous donne à voir et à entendre son “outillage” pour faire du projet territorial, un sujet d’intérêt public.
     Enfin, dans une relation texte-image, les étudiants du Master Evan nous proposent leur propre regard de “vides et communs”, le long du Manchester Ship Canal (voyage d’études, 2019-2020).

Talks est une collection d’ouvrages qui visent à restituer des temps d’échanges, dans la spontanéité et la fabrication de la pensée. Elle retranscrit les journées d’études organisées par les acteurs du domaine d’étude Evan (Entre ville architecture nature) au sein de l'École nationale d’architecture de Clermont-Ferrand.
     Son ambition est de nourrir les métamorphoses qui traversent aujourd’hui tout autant les territoires que le métier d’architecte, invitant les enseignants et les étudiants à débattre, en compagnie de personnalités extérieures, de thématiques ciblées, aux prises avec les enjeux contemporains.

Auteurs: Bertrand Folléa, paysagiste; Géraldine Texier-Rideau, architecte et historienne; David Robin, architecte et urbaniste; Paul Landauer, architecte et historien; Agnès Lapassat, architecte paysagiste; Julia Vallvé, médiatrice urbaine et culturelle.

Responsable scientifique: Géraldine Texier-Rideau, architecte et historienne, enseignante à l'ENSACF.

Directeur de la publication: Olivier Guyon
Comité éditorial: Antoine Begel, Stéphane Bonzani, Marc-Antoine Durand, Géraldine Texier-Rideau

Coédition École nationale d’architecture de Clermont-Ferrand

Format: 14,7 × 22,75 cm
Pages: 96 (textes) + 32 (images)
ISBN: 978–2–919380–44-2
Parution: 2021
Langue: Français
Thèmes: Architecture, urbanisme
Prix: 10,00€

Design graphique: Bureau 205
Police de caractères: Svizra dessiné par Matthieu Cortat
Impression: Imprimerie Chirat, 42540 Saint-Just-La-Pendue, France